fbpx

Simplicité : un pêcheur brésilien fait la leçon à un homme d’affaires

Chère lectrice, cher lecteur,

J’aimerais aujourd’hui vous partager une histoire qui nous invite à la simplicité.

Lisez là bien et vous comprendrez certainement que vous faites trop de choses qui vous correspondent pas…

Je vous partage aussi un exercice simple pour déceler vos besoins profonds après cette magnifique histoire.

La leçon de simplicité d’un pêcheur brésilien

ll était une fois un homme d’affaires qui s’était assis sur la plage d’un petit village brésilien.

C’est alors qu’il vit qu’un pêcheur brésilien ramener son bateau vers le rivage après avoir attrapé une bonne quantité de gros poissons.

L’homme d’affaires, impressionné, demanda au pêcheur : « Combien de temps vous faut-t-il pour attraper autant de poissons ? »

simplicité homme d'affaires

Le pêcheur lui répondit : « Oh, juste très peu de temps. »

« Alors, pourquoi vous ne restez pas plus longtemps en mer afin d’en attraper plus ? », rétorqua l’homme d’affaires stupéfié.

« C’est assez pour alimenter ma famille entière », lui répondit le pêcheur.

L’homme d’affaires lui demanda alors : « Ainsi, que faites-vous le restant de la journée ? »

Le pêcheur lui répondit :

 « Et bien, je me réveille d’habitude tôt le matin, puis je pars pour aller en mer afin d’attraper quelques poissons, pour ensuite rentrer et jouer avec mes enfants.

L’après-midi, je fais une sieste avec ma femme, et lorsque se profile le soir, je rejoins mes copains dans le village pour boire un coup – nous jouons de la guitare, nous chantons et dansons durant toute la nuit. »

L’homme d’affaires fit une suggestion au pêcheur :

« J’ai un doctorat dans la direction des affaires. Je pourrais vous aider à devenir une personne bien plus riche. Pour ce faire, il vous faudrait passer plus de temps en mer et essayer d’attraper autant de poissons que possible.

Quand vous aurez économisé assez d’argent, vous pourrez acheter un bateau plus grand et attraper encore plus de poissons.

Cela vous permettra donc d’acheter plus de bateaux, de fonder votre propre société et votre propre usine de production pour un réseau de distribution et des conserves.

Durant ce temps, vous aurez quitté ce village pour aller vous installer à Sao Paulo, où vous pourrez fonder votre QG afin de gérer vos autres branches. »

Le pêcheur continua : « Et après cela ? »

pêcheur simplicité

L’homme d’affaires se mit à rire à gorge déployée  « Après cela, vous pourrez vivre comme un roi dans votre propre maison et au moment propice, vous vous serrez rendu célèbre, ce qui vous permettra de vous lancer dans des opérations boursières et ainsi, vous deviendrez très riche. »

Le pêcheur demande, « Et après cela ? »

L’homme d’affaires dit :

 « Après cela, vous pourrez finalement prendre votre retraite, déménager et acheter une petite maison dans un village de pêche, vous réveiller tôt le matin, attraper quelques poissons, rentrer ensuite à la maison pour jouer avec vos enfants, avoir une sieste agréable avec votre femme et quand la soirée viendra, vous pourrez retrouver vos copains pour boire un coup, jouer de la guitare, chanter et danser durant toute la nuit ! »

C’est alors que le pêcheur très perplexe lui rétorqua :

« Mais, n’est-ce donc pas ce que je fais exactement maintenant ? »

Une belle leçon de simplicité

Cette histoire est une vraie invitation à la simplicité… comme on les aime en tant que minimaliste.

C’est une invitation à utiliser votre énergie, votre temps et votre argent pour ce qui est absolument vital pour vous.

Pour cela, j’ai un exercice à vous proposer.

C’est l’exercice de l’ange gardien.

10 minutes pour déceler vos besoins vitaux

Convoquez deux personnes proches pour l’exercice de l’ange gardien.

L’un deux va introduire l’exercice en disant :

« @Prénom, regarde-toi au loin sur la planète terre, tu te vois ? Imagine ta vie, ferme les yeux, respire. (faites durer 2 – 3 minutes le temps que la personne visualise sa vie en tant que spectateur). Maintenant concentre toi pour répondre à mes questions. »  

Dans cet exercice, la dissociation est très importante.

Si vous vous appelez Martine, votre ange gardien vous posera la question suivante :

Question #1 : Pour Martine, au loin sur la planète terre, qu’est-ce qui est important ?

Question#2 : Qu’est ce qui est très important pour elle ?

Question#3 : Qu’est ce qui est vraiment important pour elle ?

Question#4 : Qu’est ce qui est essentiel pour elle ?

Question#5 : Qu’est ce qui est vital pour elle ?

A chaque réponse, répondez par un besoin : « besoin de s’émerveiller devant le soleil », « besoin de sérénité », « besoin d’amour ».

Votre second « ange gardien » est celui qui note vos réponses.

Ne réfléchissez surtout pas, cela doit être intuitif.

Vous verrez que les résultats sont surprenants…

Comme le pêcheur – vous ne répondrez certainement pas : « Je veux être riche », « je veux du pouvoir » mais plutôt des choses simples :

  • Vivre avec une femme/homme dans ma vie ;
  • Avoir des enfants ;
  • Rire beaucoup ;
  • Être reconnu par mes parents, par mes collègues ;
  • Cuisiner plus souvent ;

C’est toute la richesse de cet exercice : plein de simplicité.

Il vous pousse à aller profondément chercher quel est votre besoin le plus profond.

Et à mettre des actions en place pour le combler.

Cela peut vous aider dans votre quête de minimaliste.

Cela peut vous aider dans votre quête de simplicité.

Si vous faites souvent des achats compulsifs, il s’agit peut-être d’un besoin d’amour non comblé.

En répondant à ce besoin vital d’amour, vous pourriez être totalement serein sans cet achat compulsif.

Si vous vous énervez toujours contre votre mère, c’est peut-être que vous souhaiteriez qu’elle vous dise merci plus souvent.

En répondant à ce besoin vital de reconnaissance, vous pourriez vivre une relation harmonieuse avec elle.

J’ai vraiment apprécié cet exercice et j’ai souhaité vous le partager.

Qu’en avez-vous pensé ?

Répondez-moi ici en commentaire. Je suis curieux d’avoir votre avis.

Je vous souhaite un max de JOIE !

Jean-Baptiste.

Adresse e-mail non valide

Jean-Baptiste

Un commentaire sur “Simplicité : un pêcheur brésilien fait la leçon à un homme d’affaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page