fbpx

Choisir la joie comme boussole ?

Hello,

J’espère que vous allez bien aujourd’hui…

Pour ma part, je viens de me faire « reconfiner ».

Comme tout le monde, j’en ai marre.

Je me sens impuissant.

Sauf que ma colère m’apporte que de la frustration.

Je me suis donc rappelé ce bon vieux dicton de Marc Aurèle (l’empereur romain) :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé ; et le courage de changer de qui peut l’être ; mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »

J’ai donc commencé à écrire cette 4ème Missive.

Voici le programme :

  • Merci les arbres
  • La joie : boussole de mes choix.
  • Les bons plans NovaHuma de la semaine : Autonomie, économie d’argent, minimalisme
  • L’exercice de la semaine : V.A.K.O.G

Bonne lecture,

JB

Merci les arbres

Ce jeudi, c’était la tempête Katrina à l’intérieur de moi.

A chaque petite phrase, j’avais la sensation d’être un volcan sur le point d’exploser.

Pire encore, ma perception du monde était recouverte d’un drap noir.

Puis j’ai fait une chose simple et gratuite…

Une heure après…

…je chantais comme les oiseaux qui se réveillent à 7h matin.

Je sautillais comme un enfant de 5 ans le matin de Noel.

J’avais l’impression de sortir de 18 mois de méditation en pleine conscience.

C’est comme si j’avais été libéré de ma prison de colère.

Qu’est ce qui a permis cette transformation ?

Tout simplement une marche…

…et plus spécifiquement une marche dans la forêt.

Bon…

…je me suis un peu emballé sur la transformation.

Mais cela m’a vraiment fait du bien.

Et je me suis intéressé aux raisons scientifiques des bienfaits d’une balade en forêt.

Vous allez voir, c’est impressionnant :

La sylvothérapie ou Shinrin-Yoku est reconnue comme une thérapie médicale préventive depuis 1982 au Japon.

Et à ce sujet, l’immunologiste Qing Li de la faculté de médecine de Tokyo est sans doute le mieux informé (il a fait des recherches pointues à ce sujet).

Voici ce qu’il a dit au micro de France Inter :

« Les phytoncides dans l’air de la forêt sont capables d’activer des protéines immunitaires et de diminuer l’hormone du stress, le cortisol »

Et ce n’est pas tout. Scrutons de plus près encore ces phytoncides :

Les phytoncides dans la forêt sont libérés par les arbres pour se protéger. Ils ont une action bactéricide et fongicide.

Mais ils leur servent aussi à communiquer entre eux.

Ils sont même considérés comme des huiles essentielles.

Et c’est sans doute grâce à ces petits composés volatiles que je me suis senti mieux très vite.

Donc « Merci les arbres ».

PS : Si le sujet vous intéresse, je vous conseille le best-seller : La Vie Secrète des Arbres de Peter Wohlleben ou l’enquête de France 2 disponible sur youtube.

La Joie : boussole de mes choix.

J’aimerais

…étudier la vie des chimpanzés dans la jungle amazonienne

…saluer l’Everest en personne depuis mon parapente

… jouer du handpan pour recevoir les sourires des passantes Barcelonaises…

… retaper toutes les maisons abandonnées des villages ruraux français pour les faire resplendir comme des diamants

…inventer un dirigeable non explosif pour transporter les gens de Paris à New York sans polluer…

Mais j’ai un problème.

Je n’ai qu’UNE vie, pas DIX…

Je dois donc CHOISIR.

Ce verbe vous provoque-t-il des sueurs froides ?

Moi oui…

Et dans ma cabane bourguignonne, je suis face à un banquet de possibilités.

Je peux picorer de tout.

Le souci ?

C’est que j’ai conscience que cela mène à la dispersion.

Je cherche donc à identifier l’activité que me correspond profondément.

« Deviens ce que tu es » disais Nietsche.

Merci Friedrich mais c’est difficile.

Heureusement, j’ai découvert une boussole.

Et même si je ne l’ai pas encore bien apprivoisée, elle m’aide.

Cette boussole, c’est la joie.

A chaque fois que j’entreprends une activité, je me demande : est-ce que cela m’a mis en joie ?

Si ce n’est pas le cas, c’est ce que ce n’est pas essentiel.

La joie aiguille mes choix.

Et c’est en lisant le livre la Puissance de la Joie de Frédéric Lenoir que j’ai compris réellement sa signification.

Dans ce livre, Frederic Lenoir décortique la philosophie de la joie de Spinoza.

Et c’est passionnant.

Pour Spinoza, la joie se tient entre le bonheur et la jouissance :

  • Le bonheur est défini comme un état de sérénité constant. C’est un idéal qui semble difficile réalisable et assez terne, voire ennuyeux.
  • Quant à la jouissance, elle est par définition fugace. La rechercher peut se révéler épuisant à la longue…

Il reste un 3ème voie, la préférée de Spinoza : c’est la JOIE.

La joie se cultive et se travaille.

Elle apparaît quand vous augmentez votre puissance d’exister.

En effet, pour Spinoza, tout homme a en lui un dur désir de durer. C’est ce qu’il nomme conatus. Et c’est pour lui « l’essence même de l’homme ».

Donc quand par la raison, vous faites des choix qui augmentent votre puissance d’exister, alors cela se traduit par de la joie.

Concrètement, si quand vous chantez, vous vous sentez dans la joie. C’est que cela a augmenté votre puissance vitale. Et donc que vous avez été fidèle à votre désir propre.

Pour en savoir plus : la Puissance de la Joie de Frederic Lenoir

Les bons plan Novahuma

Dans cette section, je vous partage les vidéos, articles et contenus que j’ai apprécié cette semaine.

Être 100% autonome en électricité de Ma Ferme Autonome

Cette semaine, j’ai commencé à m’intéresser à l’autonomie alimentaire et énergétique. C’est pour moi un des moyens possibles de se « libérer » (ici plutôt des services de l’état). Le youtubeur vous montre ici l’installation électrique qu’il a mis en place pour ne plus dépendre du réseau électrique. Vous pouvez commencer petit à petit avec un petit budget.

6 astuces pour économiser de l’argent et maitriser son budget d’Esther Taillifet

Je n’ai jamais vraiment appris à maitriser mon budget. J’ai donc cherché des contenus qui pourraient m’aider à ce sujet. Si vous finissez toujours juste à la fin du mois, la youtubeuse Esther Taillifet donne de bon conseils (surtout si vous avez une tendance naturelle à être généreux avec les autres).

Non, un minimaliste n’est pas un radin déguisé ! de Nadia Alami

Dans un article au ton énergique, la coach en rangement Nadia Alami nous partage les différences entre radin et minimaliste. J’ai bien aimé parce qu’on croit souvent que le minimalisme rime avec radinerie alors que c’est très différent. Un minimaliste va par exemple acheter cher un habit qui dure 15 ans (qualité). Un radin va plutôt s’orienter vers un vêtement peu cher qui dure moins longtemps pour ensuite le jeter. 

La citation NovaHuma de la semaine

« On ne trouve pas les réponses si on est trop vaniteux ou sûr de soi pour poser les questions »

L’Ego est l’ennemi de Ryan Holiday

Ce livre de Ryan Holiday (que je viens de terminer) m’a rappelé l’importance fondamentale de l’humilité au travail et dans la vie. J’ai l’impression que l’humilité disparaît très vite au profit de l’orgueil. Et je pense que cela empêche de progresser. Je vous en dis davantage sur ce sujet la semaine prochaine.

L’exercice de la semaine : V.A.K.O.G

V.A.K.O.G pour Visuel, Auditif, Kinesthésique (Toucher et Sensations Internes), Olfactif et Gustatif.

C’est par nos 5 sens que nous percevons la réalité du moment et que nous pouvons vivre pleinement l’instant présent.

Aujourd’hui, nous sollicitons principalement la VUE.

Et c’est dommage de se couper de la richesse des 4 autres sens.

Par exemple, sur mon trajet de travail, je me souviens avoir commencé à toucher ce qui m’entourait (sauf les passants).

J’ai touché les arbres, les barrières, les feuilles.

J’ai ramassé des cailloux.

J’ai senti leur humidité et leur fraicheur.

J’ai découvert des textures nouvelles.

Et cette brève aventure m’a permis de me sentir totalement dans l’instant présent.

Mieux encore, mon trajet quotidien est devenu plein de surprises.

Si cet exercice vous inspire, voici ce que je vous propose :

Sur votre trajet quotidien, choisissez un sens autre que la vue.

Et focalisez toute votre attention dessus.

Que percevez-vous ensuite ?

Des odeurs étranges ? Une texture bizarre ? Un son inattendu ?

Bonne redécouverte =)

Si vous souhaitez réagir à mes propos ou me contacter n’hésitez pas à répondre directement à cet email ou à me contacter à jean-baptiste@novahuma.com

A Lundi prochain !

JB

PS : Si vous avez aimé cette missive, pourquoi ne pas la partager ?

PS2 : voici le lien de la première missive si vous ne l’avez pas lu. J’y explique le but de cette newsletter 🙂

Adresse e-mail non valide

Jean-Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page