fbpx

Jean de La Fontaine avait tort.

Bonjour à tous,

J’espère que vous avez passé une belle semaine…

…et que votre estomac s’est remis du week-end de Pâques.

De mon côté, je suis revenu à la cabane.

Et ce n’est pas du tout repos.

Nous faisons face à une invasion de fourmis et à des attaques de mésange.

Et cela a bien inspiré cette missive, vous allez voir… 😉

Au programme :

  • Réflexion : Jean de La Fontaine avait tort.
  • Histoire : Le Miroir et la mésange jaune et bleu
  • 3 bons plan NovaHuma de la semaine : Gainsbourg, Soul et Psychologie de l’Argent

Jean de La Fontaine avait tort.

J’ai pensé à la Fable la Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine il y a deux jours.

J’ai trouvé qu’il avait tort dans sa morale.

Or cette Fable est profondément ancrée dans l’inconscient français.

Et c’est pour ça que j’ai tenu à vous proposer cette courte réflexion.

Je vous explique…

Dans les mots de Jean de La Fontaine

La fourmi travailleuse est vue comme la personne raisonnable.

Alors que la cigale qui chante et danse, comme la déraisonnable.

Oui, la Cigale a chanté tout l’été.

Et la fourmi ?

Elle a travaillé tout l’été.

(D’ailleurs dans la cabane en ce moment, les fourmis m’envahissent. C’est peut être pour ça que je veux aussi leur régler leur compte 🙂 ).

Pourquoi je vous dis tout ça ?

Avec le confinement, tout le monde autour de moi semble travailler davantage.

Et comme on nous a coupé quasiment 100% de nos loisirs…

…difficile de chanter et danser (à part devant son miroir).

Je vous dis aussi ça car ça fait écho à mon expérience personnelle.

***

En ce moment, je travaille pour que mon avenir soit radieux. Alors qu’il est incertain.

J’en oublie parfois de profiter du couché de soleil, d’une bonne bouteille de vin ou d’un bon repas en famille. Je suis obnubilé par mes objectifs.

Tout cela est envenimé par le confinement et la pluie. 

C’est dommage.

Seul le présent existe n’est ce pas ?

C’est dans ce contexte que je me suis dit que j’avais envie d’être davantage cigale. 

La cigale profite de la vie, sans penser au lendemain…

…quand la fourmi travaille pour que le futur se passe bien.

L’enseignement que j’en tire ? 

Je sais que ça fait un peu “carpe diem” tout ça.

Mais dans ma vie, c’est finalement un subtil dosage de cigale et de fourmi que j’aimerais tenter de trouver.

On en revient toujours au fameux équilibre à trouver. 

Prévoir au maximum le futur, tout en sachant que rien ne se passera comme prévu.

Et profiter de l’instant présent.

Maintenant qu’en dites vous, on réhabilite un peu la cigale ? 🙂

Le MIROIR et la mésange jaune et bleu

Il était une fois une petite mésange jaune et bleu.

***

Elle laissait toujours des graines pour ses congénères.

Elle partageait ses verres de terre.

Elle ne volait jamais plus haut que ses pairs.

***

Un jour, sur une terrasse d’une maison bourguignonne.

Elle découvre un nouvel objet.

Curieuse, elle en fait le tour.

Et là…

…elle voit une chose étrange.

Une AUTRE mésange.

***

L’AUTRE bouge à la même vitesse qu’elle…

Elle a les mêmes couleurs.

Le même regard.

***

Mais quand elle veut entrer en contact.

Elle tombe sur un revêtement dur et froid.

***

Elle laisse le premier jour passer…

…et revient le lendemain.

L’AUTRE est toujours là. Impossible à toucher.

3, 4 et même 10 jours après, rien n’a changé.

***

La mésange commence à tournicoter dans tous les sens…

…sans aucune logique.

Ses congénères ne la reconnaissent plus.

Elle ne chasse plus, ne se nourrit plus, ne vole plus.

Elle passe sa journée à tenter d’entrer en contact avec l’AUTRE.

Sans jamais pouvoir y arriver.

***

Un jour, l’objet n’est plus là.

Mais le mal est fait.

La mésange frappe à toute vitesse contre les vitres de la maison bourguignonne.

Elle n’a plus toute sa tête.

La folie la guette.

***

Je me sens coupable.

C’est moi qui ai sorti le miroir de la salle de bain sur la terrasse.

La mésange n’était pas prête.

Elle faisait face à son REFLET, sans pouvoir se reconnaître.

Et cela l’a rendu folle.

***

Cette histoire m’a fait penser au mythe de Narcisse.

A force de regarder son reflet dans l’eau, il devient fou et meurt.

Et cela m’a rappelé de ne pas trop me regarder le nombril…

…pour éviter la folie.

“Un jour, alors qu’il s’abreuve à une source après une rude journée de chasse, Narcisse voit son reflet dans l’eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Narcisse finit par mourir de cette passion qu’il ne peut assouvir. Même après sa mort, il cherche à distinguer ses traits dans les eaux du Styx. Il est pleuré par ses sœurs les naïades. À l’endroit où l’on retire son corps, on découvre des fleurs blanches : ce sont les fleurs qui aujourd’hui portent le nom de narcisses. “ Source : Wikipédia.

Les bons plans NovaHuma

Je vous présente les films, articles et vidéos qui m’ont marqué cette semaine.

Gainsbourg, Vie Heroïque de Joann Sfar sur Allociné.com

Avant ce film, Gainsbourg était un inconnu pour moi. Alors bien sûr, je connaissais certaines de ses chansons. Mais pas sa vie. Si vous voulez découvrir ou redécouvrir Gainsbourg, ce “conte musical” vous plaira sans doute. Il montre bien le talent de l’artiste mais aussi la manière dont il s’est consumé à petit feu au fil des ans. Beau et bouleversant.

Soul sur Disney +

Est-ce possible de parler des âmes, de la vie après la mort, de la joie aux enfants de manière drôle, imaginative et poétique…

…tout en faisant poser des centaines de questions utiles aux adultes ?

C’est le pari réussi de Soul. Ce film est une claque, visuellement, narrativement. Je vous le conseille vivement.

La Psychologie de l’Argent de Yoann Lopez sur Snowball.xyz

Je me suis inscrit à la newsletter hebdomadaire de Yoann (60€ par an) qui traite des finances personnelles. Certaines éditions sont gratuites. C’est le cas de celle ci. J’aimerais vous la partager car elle m’a permis de changer pas mal de croyances que j’avais sur l’argent. Il ne vous expliquera pas comment devenir millionnaire, ni comment devenir un entrepreneur à succès. Il vous aidera juste :

  • à comprendre un peu votre rapport perso à l’argent,
  • pourquoi l’argent ne doit pas être vu comme quelque chose de diabolique ou tabou
  • et surtout pourquoi c’est destiné à tous (que vous puissiez mettre 5 ou 500€ par mois de côté)

—-

J’espère que vous avez aimé cette missive,

A Lundi prochain !

JB

PS : Si vous avez aimé cette missive, pourquoi ne pas vous inscrire ?

PS 2 : pour lire la missive 4, c’est ici.

Adresse e-mail non valide

Jean-Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page